Une visite au studio de KATO Juunidai pour la préparation des expositions 2018 en Europe : Chawan, Shiboridashi et Yunomi.

KATO Juunidai (KATO Hiroshige) examine les nouveaux bols à matcha
KATO Juunidai (KATO Hiroshige) examine les nouveaux bols à matcha

Ca fait déjà douze ans que nous avons visité pour la première fois l’ancienne partie de la célèbre ville de céramique de Seto. A cette époque, la mère d’un ami Japonais qui connaissait notre passion pour les céramiques japonaises nous a indiqué le chemin pour y arriver. A cette même époque, nous avions discuté avec quelques artistes du lieu historique de la céramique, mais nous n’étions pas assez chanceux de savoir un peu plus sur KATO Juunidai (KATO Hiroshige), quoique nous ayons déjà découvert son studio. Juste dix ans plus tard en 2016, la première rencontre avec KATO Juunidai a eu lieu, la douzième génération de la famille de la céramique KATO.

Koseto Chawan (bol à matcha) de KATO Juunidai (KATO Hiroshige)
Koseto Chawan (bol à matcha) de KATO Juunidai (KATO Hiroshige)

Après la première année de notre collaboration, KATO Juunidai a décidé de travailler avec nous (A.M.) en tant que partenaire en Europe. Nous sommes maintenant en mesure d’organiser trois expositions cet automne, suivant son idée. Lors de notre visite au studio de KATO à Seto, nous avons la possibilité de planifier ensemble de nombreux détails sur expositions prévues.

Comparaison d'un glaçure dans deux procédés de cuisson de KATO Juunidai
Comparaison d’un glaçure dans deux procédés de cuisson de KATO Juunidai

Celles-ci auront lieu à la mi-novembre 2018 à Cologne, Paris et Kiel. Bien qu’il soit prévu à Cologne de ne présenter que des bols de matcha (matcha chawan), KATO Juunidai produit également en exclusivité plusieurs théières spéciales (Shiboridashi: théières japonaises inspirées du gaiwan chinois) et plusieurs tasses à thé (Yunomi: petites tasses à thé japonais) pour les expositions à Paris et à Kiel. Kiel proposera également un certain nombre de plats appelés Okashi-zara (petites assiettes japonaises pour bonbons) qui sont traditionnellement utilisés pour la présentation des bonbons lors de la cérémonie japonaise du thé. Ce sont des œuvres qui font appel aux glaçures et aux argiles traditionnelles du lieu céramique Seto. Grâce à une combinaison de ces éléments classiques et, par exemple, de nouvelles formes, apparaissent de nouveaux objets avec de nouvelles caractéristiques propres au style de KATO Juunidai.

Le chawan (bol à matcha) de KATO Juunidai réalisé pour les expositions 2018
Le chawan (bol à matcha) de KATO Juunidai réalisé pour les expositions 2018

Œuvres historiques: bols à matcha de KATO Juudai, grand-père de KATO Juunidai.

Parmi les points forts de l’exposition, citons des objets anciens et uniques: les bols à matcha (matcha chawan) de KATO Juudai (KATO Senzaemon), grand-père de KATO Juunidai (KATO Hiroshige). KATO Juudai a réalisé une série de matcha chawan (bols à matcha) de haute qualité dans la seconde moitié du 20ème siècle, souvent commandée par des maîtres renommés de la cérémonie japonaise du thé. Certains des bols à matcha (matcha chawan) appartiennent maintenant à la famille KATO.

De quelques-unes de ces pièces uniques appartenant à la famille KATO, A.M. a exclusivement reçu six bols à matcha (matcha chawan) de différents styles. Certaines œuvres sont basées sur des styles bien connus, certaines d’entre elles sont des variations stylistiques inimitables que KATO Juudai lui-même a développées au 20ème siècle. La connaissance de la façon de fabriquer et de brûler les glaçures correspondantes a été retenue même par le petit-fils KATO Juunidai.

Le chawan historique (bol à matcha) de KATO Juudai (KATO Senzaemon) pour les expositions 2018
Le chawan historique (bol à matcha) de KATO Juudai (KATO Senzaemon) pour les expositions 2018

Ces pièces uniques incomparables de KATO Juudai seront exposées  près des œuvres de KATO Juunidai lors des expositions de Cologne, Paris et Kiel en novembre. Ce sont des expositions qui rassemblent les œuvres des deux générations (grand-père et petit-fils KATO) et permettent ainsi de faire un saut dans  l’histoire de la céramique japonaise du 20e au 21e siècle.

Pour les amoureux et collectionneurs de céramiques japonaises, il y aura également une opportunité spéciale lors des expositions de novembre 2018: KATO viendra du Japon et sera présent au moins une fois à chacune des expositions.

(Contribution des invités d’A.M. GbR Segl, Rösch et Lenzgeiger)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *